Saint François d'Assise
Saint François d'Assise

 

Notre fraternité France 

 

 

Le Supérieur Général : Frère André Marie ROY omf, Evêque. 

 

Notre Secrétaire: Mère Abbesse Marie Annie omf, Diacre à Saint Etienne (42100)

 

 

 

Les Frères Prêtres :

 

- frère Salweck Marie omf, Ministre Provincial, Chanoine Titulaire (Région Parisienne)

 

- Frère Daniel Marie Manuel omf, Ministre Provincial, Chanoine Titulaire (Charente)

 

 

 Un nouvel Evêque dans ma succession en vu de mon remplacement.

Déjà connu dans certains pays du monde, Europe, Afrique, Amérique du Sud.

 

- Monseigneur Gérard ROUSSEAU, résident en Crête et domicilié sur Paris et autres pays dans le monde, mais un contacte suffit pour le joindre.

 

Pour le contacter: gerardrousseau497@gmail.com 

 

 

Nos religieuses:

 

- Mère Abbesse Marie Annie Stépanian omf, Diaconesse - Supérieure Générale Franciscaine. 

 

- Sœur Marie Madeleine omf. Suppléante du Supérieur Général.

 

 

 

LES FRERES

 

Aucun postulent en attente de vocations.

 

Nos Missions :

 

Adoration permanente du Saint Sacrement, Prières et Aide Franciscaine.

 

Pour un frère postulent  :

 

Elle consiste principalement à :

  • Évangélisation et Catéchisme...

  • Création d’une communauté Mariavite Franciscaine autour de lui.

  • Œuvre de réconfort et de prières auprès des malades et des affligés, porter le viatique

  • Célébrations sans Prêtre...(Certaines bénédictions; seulement avec l'accord du prêtre référent.)

  • Sépulture et Offices funéraires.(seulement avec l'accord du prêtre référent.)

  • Visites aux hôpitaux, maisons de retraites et prisons...

 

 Pour un frère Diacre :

  • Évangélisation et Catéchisme...l’œcuménisme...!

  • Création d’une communauté Mariavite Franciscaine, œuvre sociales, soutien franciscain.

  • Œuvre de réconfort et de prières auprès des malades et des affligés, porter le viatique, Visites aux hôpitaux, maisons de retraites et prisons...

  • Présider les Célébrations sans Prêtre...(Bénédictions... A.D.A.P, Baptêmes, Mariages...avec délégation du prêtre référent !)

  • Offices des sépultures et Offices funéraires.

  • Accueillir les futures vocations...

 

Pour un Frère prêtre célibataire :

  • Évangélisation et Catéchisme...l’œcuménisme...!

  • Création d’une communauté Mariavite Franciscaine.

  • Œuvre de réconfort et de prières auprès des malades et des affligés, porter le viatique, les sacrements des malades (Confessions, extrême onction....)

  • Tous les Célébrations du Prêtre...(la Célébration de la Sainte Eucharistie; Célébration des Sacrements: Baptêmes, Confessions(réconciliations), Communions, Mariages, sacrements de malades(extrême onction) et les Bénédictions...; Accueil/Écoute...)

  • Sépulture et Offices funéraires.

  • Visites aux hôpitaux, maisons de retraites et prisons...

  • Œuvres sociales, soutien franciscain.

  • Accueillir les futures vocations par délégation du conseil des vocations.

 

 

Nous sommes tous, tenus de garder l’esprit Franciscain.

 

MIEUX NOUS CONNAITRE

 

Faire connaissance avec la Fraternité Catholique Mariale Franciscaine , c’est d’abord découvrir une Fraternité Religieuse Chrétienne, Vivante et Missionnaire, enracinée dans le double amour de Dieu et du prochain.

 

Une Fraternité où l’on sait prendre le temps d’Ecouter et de Comprendre.

 

A la recherche de la présence de Dieu en nous, à travers l’Adoration du Très Saint Sacrement et de la prière simple, celle qui vient du cœur.

 

Pourquoi de tradition Catholique ?

 

Elle est le fondement même de notre foi.

Mais attention, les mots contiennent parfois des pièges…

Pendant prés d’un millénaire, l’Église Chrétienne fut catholique ( du grec catholicos = universalis) parce que c’était partout la même foi, le même credo, les mêmes sacrements, la même fidélité au déclaration des 7 conciles œcuméniques. Il n’y avait pas d’Évêque universel et le titre de pape ou de patriarche fut donné aux évêques des 5 grandes métropoles de l’antiquité (Jérusalem, Antioche, Alexandrie, Rome et Constantinople).

 

Si nous lisons les Actes des Apôtres et les Épitres, nous voyons que c’est par l’imposition des mains que se transmirent les pouvoirs donnés par le Christ…

 

Les Églises des premiers siècles gardaient précieusement la liste de succession allant de leur évêques jusqu’aux Apôtres.

 

Notre Fraternité est Catholique et Apostolique, puisqu’elle peut faire la preuve de sa succession depuis l’Apôtre Simon-Pierre, dite aussi succession « BOSSUET », dont les archives antérieurs à 1541, peuvent être consultés au Vatican, donc les membres de notre clergé (évêques, prêtres, diacres), sont habilités à administrer validement les sacrements de la même façon que leurs homologues Catholiques-Romains, Gallicans, Vieux-Catholiques, Orthodoxes et Anglicans.

 

Pourquoi la Messe en français ?

 

L’Apôtre Paul veut que dans l’assemblée (chaque parole soit comprise de tous). Le français est une langue riche, permettant d’exprimer clairement un grand nombre de vérités théologique.

 

La liturgie utilisée pour la célébration de la messe est propre à l’Église Catholique des Mariavites en France, elle est inspirée des rites du Bienheureux Paul VI et de Saint Pie V, au cours de laquelle nous prions pour le Pape au même titre que pour tous les Patriarches qu’ils soient Catholiques, Apostolique ou Orthodoxe.

 

Pourquoi la communion sous les deux espèces ?

 

Le Christ a dit : BUVEZ-EN TOUS !

Les premiers chrétiens prenaient la communion sous les deux espèces.

Le concile de ROUEN en 650 a codifié la manière de communier en France : Hostie trempée dans le calice pour l’humecter du Précieux Sang et mise par le prêtre dans la bouche du communiant.

Par respect de la présence réelle, nous communions à genoux...(suivant le contexte du lieu)

 

Pourquoi la confession redevient obligatoire ?

 

La confession auriculaire redevient obligatoire, le pouvoir de confession est rétabli dans notre Église et pour nos Fraternités en France et à l’Étranger.

L’Absolution avant la communion reste en vigueur pour ceux qui n’aurait pas pu se confesser.

La confession reste obligatoire pendant le Carême pas de communion sans confession pour Pâques.

 

En relisant la vie du Saint Curé d'Ars, nous constatons que le renouveau des Vocations religieuses et sacerdotales, ne peuvent s'accomplir que par une communion fréquente en état de Grâce.

 

Pourquoi l’imposition des mains

aux malades et aux bien portants à la fin de chaque messe ?

 

Quelqu’un est-il malade chez vous ? Que l’on fasse venir le prêtre de l’Église afin qu’il prie prés de lui en l’oignant d’huile au nom de Notre Seigneur. (Jac. 5,14).

 

Le Christ, les Apôtres, les premiers Évêques et Prêtres chrétiens imposaient les mains aux malades. Notre Fraternité défend ce rituel de guérison en mesure de sa merveilleuse efficacité.

 

Beaucoup de maladies ont une origine spirituelle…

Le don de guérison, comme beaucoup d’autre : conseil, prophétie, langue, etc.…, n’a pas disparu de notre Fraternité. Le prêtre les tenant de l’Esprit saint en use avec sagesse et humilité.

 

 

Pourquoi des diaconesses ?

 

Elles sont d’institution apostolique, nous en trouvons la trace dans les Epîtres et dans les Ecrits des premiers siècles.

 

Nous les considérons comme une richesse.

 

Sainte Radegonde était Diaconesse.

 

 

Nous sommes tous, tenus de garder l’esprit Franciscain.

 

 

 

 

Partagez votre site